Distance : 8.5 km
Durée (moyenne) : 03h00
Départ : Avenue de Lattre de Tassigny
BOUCLE
En plein air
FFRandonnée
Inscrit au PDIPR
Balisage jaune

icon À pied

Pourquoi on aime

Partez à la découverte de 19 Murs Peints imaginés par des auteurs de bandes dessinées prestigieux. Depuis son promontoire rocheux dominant les vallées de la Charente et de l’Anguienne, Angoulême offre au promeneur de remarquables points de vues.

Votre itinéraire

1

Étape 1

Après avoir admiré sur le parvis de la gare l’obélisque érigé en hommage au papa d’Astérix René GOSCINNY, traverser l’avenue et se diriger vers le rond-point de gauche.
Prendre la rue Pierre Sémard à droite et tourner rue des chais pour admirer le premier Mur Peint du parcours, « Le jardin extraordinaire » de Florence CESTAC.
Au bout de cette rue, remonter la rue de la Grand Font par la droite jusqu’au 15 bis pour découvrir « New York sur Charente » de Nicolas de CRÉCY.
2

Étape 2

Monter la rue du tunnel adjacente pour attendre le boulevard de la République. Voir sur le pignon le mur «Le 1er RIMA ancré dans sa ville» de Fawzi Baghdadli. Remonter le boulevard par la gauche sur 150 m pour rejoindre à droite la Rue Guichard.
En haut, prendre vers la droite la rue Saint Roch, où se trouvent « Blake et Mortimer » de JUILLARD d’après E.P.JACOBS.
Au bout, tourner à gauche devant la Poste jusqu’au mur « Avec le temps » de François SCHUITEN.
Poursuivre rue Poincaré. (Hors circuit : remonter le boulevard de Bury sur la droite pour voir « Voyage au travers des images » de Philippe DRUILLET).
3

Étape 3

Revenir sur ses pas pour s’engager à droite place de Ségou. Au bout de cette rue-place se trouve côté gauche « Chassez le naturel » de François BOUCQ. Descendre le boulevard Duroselle, continuer rue de Broquisse puis rue Guimberteau.
4

Étape 4

Au rond-point, monter la rue de Montmoreau jusqu’au N° 258 pour voir « Cubitus » de DUPA.
Traverser au rond-point suivant pour prendre la rue de Clérac à Sillac.
Après le tunnel, s’engager sur le chemin blanc à droite et rejoindre le 109 bis de la rue de Montmoreau où se trouve la fresque « Boule et Bill » de ROBA.
5

Étape 5

Au bout de la rue, monter les escaliers et suivre la rue Massicault pour atteindre le haut des remparts et le point de vue sur la vallée et le viaduc de l’Anguienne.
Longer le rempart de l’Est à droite – vue sur l’église d’Obézines en contrebas.
Prendre à gauche la rue Fanfrelin qui arrive à la rue Hergé que l’on remonte vers la gauche en repérant « Gaston et Prunelle » de FRANQUIN, passage Marengo, et sur la place, le buste d’Hergé, père de Tintin ainsi que le « Baron Noir » de GOT et PÉTILLON tout en haut d’une façade.
« Natacha et P’tit bout d’chique » de François WALTHÉRY sont au bout de la rue piétonne.
Traverser les jardins de l’hôtel de ville qui abrite l’office de tourisme.
Continuer sur la place New York jusqu’au théâtre que l’on contourne pour voir « Les coulisses du théâtre » de DUPUY BERBERIAN.
6

Étape 6

Poursuivre la rue Jean Rostand jusqu’aux remparts, passer devant la statue Carnot et continuer sur 150m.
7

Étape 7

Traverser pour rejoindre la petite rue d’Arc sur la droite qui mène au musée d’Angoulême. Le longer par la rue de l’évêché jusqu’à la rue de Beaulieu que l’on prend par la gauche pour voir Corto Maltesse au coin de la rue du Petit Saint Cybard puis « Réalité, sortie de secours » de Marc-Antoine MATHIEU.
Prendre à gauche la rue du Minage qui débouche sur la place de la cathédrale Saint Pierre.
Prendre le rempart du midi à droite et le longer en admirant la vue du balcon d’Angoulême vers l’entrée Sud. Au pied des remparts se niche le Jardin Vert.
8

Étape 8

Place Turenne, prendre à droite la rue Bouillaud. Traverser la place du Minage pour emprunter la rue Froide, puis la rue du Soleil vers la gauche et la rue Taillefer aussitôt à droite. Tourner à gauche rue Saint André avant le tribunal pour voir « Mémoires du XXème ciel » d’YSLAIRE dans le square.
9

Étape 9

Continuer rue Sainte Marie, rue de Genève à gauche.
Traverser la place du Palet pour rejoindre la rue Saint Étienne, tourner à droite et aller au point de vue sur la Charente avant de rejoindre le boulevard Pasteur où se trouvent « Titeuf » de ZEP et « La fille des remparts » de Max CABANES.
Descendre vers la gare par la rue d’Aguesseau où se cachent les « Sales mioches » de BERLION et CORBEYRAN puis le boulevard Gambetta abritant « Lucky Luke, les Daltons et Jolly Jumper » de MORRIS au N° 58 et « Un samedi à Malakoff » de Franck MARGERIN au N° 153.
Rejoindre le point de départ.